•  

    Les chasses ou venationes

     

    Les venationes sont des combats entre animaux ou entre hommes et animaux. Les bestiarii (ceux qui combattent les animaux) sont des condamnés à mort, des prisonniers de guerre, ou alors des hommes volontaires et entraînés. Les Romains pouvaient visiter des vivaria (ménageries) . Il y avait des animaux de la faune locale, comme des ours, des cerfs, des sangliers, etc … Mais aussi des animaux exotiques, comme des lions, des panthères et des éléphants.

    Dans l’amphithéâtre, l'arène était parfois décorée pour rappeler le milieu naturel d'origine des animaux.

     

    Les chasses ou venationes Les chasses ou venationes

     

     

    Par les Vestae.


    votre commentaire
  • L’amphithéâtre 

     

    Un amphithéâtre romain était un vaste édifice public de forme elliptique, à gradins étagés, organisé autour d'une arène où étaient donnés des spectacles de gladiateurs, de chasses aux fauves ou très exceptionnellement de batailles navales ( les naumachies ). A Rome, le premier amphithéâtre en pierre fut le Colisée. Il pouvait accueillir environ 55.000 spectateurs.

     

     

    L’amphithéâtre

      

    Par les Vestae.

     


    votre commentaire
  •  

    Les gladiateurs 

     

    Les combats avaient lieu dans un amphithéâtre et pouvaient durer la journée entière. À Rome, les gladiateurs venaient saluer l'empereur. Les affrontements se déroulaient dans une atmosphère souvent passionnée, et les spectateurs engageaient généralement des paris. Le vaincu, s'il n'était pas tué, s'en remettait au public : étendu sur le dos, il levait la main gauche pour demander grâce. Le vainqueur se retournait alors vers la foule, qui rendait son verdict : le pouce en l'air signifiait la grâce, le pouce tourné vers le sol, la mort. Les gladiateurs étaient souvent des prisonniers de guerre, des criminels ou des esclaves. Durant leur formation, on leur inculquait le maniement d’armes. Ils coûtaient cher à leur propriétaire, donc on n'achevait pas très souvent les gladiateurs blessés.

     

    Les Gladiateurs

     

     

    Par les Vestae.


    votre commentaire
  • Course de chars

     

     

    Les courses de chars était le sport vedette de l’antiquité. Chaque char était tiré par un, deux (bige), trois (trige), quatre (quadrige) ou six chevaux. Ceux qui conduisaient les chars de compétition s’appelaient les auriges.

    Ce n’en était pas moins un jeu dangereux ; les auriges étaient parfois gravement blessés ou mouraient, ce qui donnait à l'épreuve une dimension spectaculaire qui contribua à son succès auprès du public. Cette discipline était pratiquée dans des grands cirques. Le Circus Maximus était l’un des cirques les plus connus, il pouvait accueillir jusqu’à 380 000 personnes.

     

     

     

    Par les Vestae.


    votre commentaire
  •  

    Le théâtre

     

    Les pièces de théâtre étaient jouées en l’honneur du dieu Dionysos.  A Rome, on y jouait surtout des pièces comiques comme les mimes. L’accès au théâtre était gratuit et permis aux femmes, aux enfants et aux esclaves. Le spectacle avait généralement lieu sur une estrade. Les acteurs et les danseurs étaient des esclaves ou des affranchis. Ils étaient tous des hommes mais très exceptionnellement les femmes étaient autorisées. Il n’y avait de rôles féminins que dans les mimes et ceux-ci étaient joués par des acteurs masqués.

     

    Le théâtre

     

    Par les Vestae.


    votre commentaire