• Les tavernes, les auberges et les restaurants dans la Rome antique

     

    Les Tavernes, les auberges et les restaurants dans la Rome antique

     

    Les Romains n'étaient pas habitués à fréquenter les restaurants. L'antiquité a ignoré ce genre de comportement : on prend ses repas chez soi, on reçoit chez soi. L'archéologie a retrouvé de nombreuses traces de boutiques en Grèce mais aucune de tavernes. A Rome, pour des familles de condition modeste et qui ne possèdent pas de véritable cuisine, les tavernes ont une grande importance : on peut y consommer des plats chauds, ou même en emporter chez soi. Un grand nombre de plats y est proposé (soupes, fruits de mer, ragoûts de viande, charcuteries variées...) et on y sert du vin, mélangé avec de l'eau, parfumé d'herbes, de miel ou de résine. À Rome il y a même de véritables restaurants ; un très bel exemplaire, en tout cas, a été retrouvé à Ostie (le port de Rome) : un grand comptoir de marbre, deux éviers pour laver la vaisselle, une peinture murale indiquant les aliments disponibles. Les clients peuvent s'installer, assis sur des bancs, ou même dans une petite cour intérieure. Ces tavernes et restaurants se sont développés au cours du Haut et Bas Empire ; on y voit même des lits de table (car les riches romains aimaient manger couchés). Néanmoins c'est surtout au cours de voyages que les Anciens sont amenés à fréquenter ces établissements, même si, quand on voyage, on est généralement reçu par un parent, un ami ou un hôte à qui on vous a recommandé.

     

     

    Par les Bibitors.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :