• Interview : le général Romain Scipion

     

     Et voici un de nos reportages imaginaires : l'interview du général romain Scipion.

     

     

     

    - J’accueille aujourd’hui un célèbre général romain, j'ai nommé Lucius Cornelius Scipion. Nous ferons la lumière sur les récents événements en Sicile avec lui. Scipion, bonjour.

     

    - Bonjour.

     

    - Il nous assez dur de suivre les enchaînements de ces derniers temps, pourriez-vous nous aider à y voir plus clair ?

     

    - Bien sûr. Mais avant, je voudrais rappeler un élément fondamental pour ceux qui nous regardent. La Sicile n'est pas qu'une fierté de notre république, c'est une protection militaire face aux envahisseurs tels que Carthage justement et, surtout, c'est notre grenier à blé.

     

    - Oui, c'est une évidence venons en au fait je vous prie.

     

    - Eh bien, vous ne l'ignorez pas, Carthage possède la majorité des terres de Sicile depuis que les Grecs sont passés sous la direction d'Alexandre le grand et s'en sont retirés. Or cela ne suffit pas aux Carthaginois.

     

    - Comment cela ?

     

    -Ils ont osé attaqué les Mamertins !

     

    - Les ?

     

    - Les Mamertins, les habitants des terres de Messine, proches des nôtres. Nous avons donc naturellement aidé ces malheureux.

     

    - Naturellement, mais en quoi cela est-il grave ?

     

    -Les carthaginois prétendent avoir pris cela comme un affront et nous ont déclaré la guerre.

     

    - COMMENT ?

     

    - Oui, voyez vous ces …. estiment que l’Hispanie, le nord de l'Afrique et une partie de la Sicile, cela ne leur suffit plus.

     

    - Mais que va t-il se produire alors ?

     

    - Nous ne pouvons pas laisser impunie cette misérable cité, il est temps de répondre à leur appel.

     

    - Vous voulez dire que…

     

    - Oui, l'année 489 (1) sera grande pour la république ! Elle marquera la fin de Carthage.

     

    - Je vois, avez vous un message pour ceux qui nous écoutent ?

     

    - Oui, delenda Carthago est ! (2)

     

     

     

    (1) Les Romains comptabilisaient les années à partir de la fondation de Rome par Romulus. Il s'agit de - 264 avant J.C.

    (2) Phrase favorite de Marcus Porcius Cato (Caton l'ancien, né en – 234 et mort en - 149 avant J.C.), qui, chaque fois qu'il montait à la tribune du sénat, achevait ses discours par cette phrase. on peut la traduire par « il faut détruire Carthage. »

     

     

     

    Par Aetius.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    anonyme
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 08:41

    si je peux me permettre quelques fautes d'orthographe sont présentes!

      • cueillelejour
        Vendredi 15 Janvier 2016 à 08:43

        Si je peux me permettre, quelques fautes de ponctuation et de majuscules sont présentes !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :