• Avete !


    Bonjour à tous !

     

    Vous êtes ici sur un blog consacré au latin. Il est tenu par des élèves de première, nous espérons vous faire partager la culture latine. De la mode à la cuisine, en passant par l'architecture et l'incontournable mythologie, puissiez-vous y trouver des informations et des anecdotes ludiques et, nous l'espérons, qui vous seront utiles.

    Vous trouverez ci-dessous la liste des groupes et leur descriptif.


    Architecture ~ Nous allons vous présenter une maison romaine antique. Nous irons visiter une pièce toutes les fins de semaines.

     

    Citations du Vendredi ~ Chaque vendredi découvrez des citations latines.


     

    Cuisine ~ Une nouvelle recette vous attend toutes les semaines.


     

    Interviews ~ Chaque vendredi, revivez une nouvelle conquête par ou contre Rome.



    Mode ~ Nous, sommes les Caligae et nous vous parlerons (de) mode à la romaine. Chaque semaine, vous découvrirez une partie de la garde-robe des Romains !

     

    Mythologie ~ Redécouvrez des mythes qui vous seront plus ou moins familier.

     

     


    2 commentaires
  •  

     Et voici un de nos reportages imaginaires : l'interview du général romain Scipion.

     

     

     

    - J’accueille aujourd’hui un célèbre général romain, j'ai nommé Lucius Cornelius Scipion. Nous ferons la lumière sur les récents événements en Sicile avec lui. Scipion, bonjour.

     

    - Bonjour.

     

    - Il nous assez dur de suivre les enchaînements de ces derniers temps, pourriez-vous nous aider à y voir plus clair ?

     

    - Bien sûr. Mais avant, je voudrais rappeler un élément fondamental pour ceux qui nous regardent. La Sicile n'est pas qu'une fierté de notre république, c'est une protection militaire face aux envahisseurs tels que Carthage justement et, surtout, c'est notre grenier à blé.

     

    - Oui, c'est une évidence venons en au fait je vous prie.

     

    - Eh bien, vous ne l'ignorez pas, Carthage possède la majorité des terres de Sicile depuis que les Grecs sont passés sous la direction d'Alexandre le grand et s'en sont retirés. Or cela ne suffit pas aux Carthaginois.

     

    - Comment cela ?

     

    -Ils ont osé attaqué les Mamertins !

     

    - Les ?

     

    - Les Mamertins, les habitants des terres de Messine, proches des nôtres. Nous avons donc naturellement aidé ces malheureux.

     

    - Naturellement, mais en quoi cela est-il grave ?

     

    -Les carthaginois prétendent avoir pris cela comme un affront et nous ont déclaré la guerre.

     

    - COMMENT ?

     

    - Oui, voyez vous ces …. estiment que l’Hispanie, le nord de l'Afrique et une partie de la Sicile, cela ne leur suffit plus.

     

    - Mais que va t-il se produire alors ?

     

    - Nous ne pouvons pas laisser impunie cette misérable cité, il est temps de répondre à leur appel.

     

    - Vous voulez dire que…

     

    - Oui, l'année 489 (1) sera grande pour la république ! Elle marquera la fin de Carthage.

     

    - Je vois, avez vous un message pour ceux qui nous écoutent ?

     

    - Oui, delenda Carthago est ! (2)

     

     

     

    (1) Les Romains comptabilisaient les années à partir de la fondation de Rome par Romulus. Il s'agit de - 264 avant J.C.

    (2) Phrase favorite de Marcus Porcius Cato (Caton l'ancien, né en – 234 et mort en - 149 avant J.C.), qui, chaque fois qu'il montait à la tribune du sénat, achevait ses discours par cette phrase. on peut la traduire par « il faut détruire Carthage. »

     

     

     

    Par Aetius.

     


    2 commentaires
  •  

     

    La cuisine romaine antique :

     

     

    Les provisions chez les Romains:

     

     

     

    La Campanie était connue pour sa fertilité, ainsi l'on pouvait voir de nombreuses exploitations familiales. Les familles pouvaient donc se nourrir seules.

     

    Comme les Grecs, les Romains mangeaient peu de viande, seulement lors des sacrifices aux dieux. La plupart du temps, on sacrifiait des agneaux ou des porcs, animaux moins coûteux. La viande était conservée dans un saloir ou, selon Apicius (1), dans du miel.

     

    Saloir

    saloir antique

     

    Les autres provisions étaient achetées au marché ou récoltées sur le domaine, elles étaient conservées dans un coin de l'habitation. On y trouve notamment de l’huile d'olive. Les huiles sont généralement conservées avec des aromates dans des jarres. Il faut également conserver le miel qui joue tous les rôles du sucre de nos jours, un des plus estimés est le miel de thym.

     

    jarre

    jarre pour l'huile

     

    Les fonds de la nourriture sont surtout le pain et les légumes, en particulier le chou. On peut aussi trouver des poireaux, concombres, chicorée… Les plats de légumes sont en général accompagnés d'harmonieuses combinaisons d'arômes: fenouil, ail, menthe…

     

    L'exploitation familiale fournit également le lait de brebis que l'on transforme en lait caillé ou en fromage. Le vin a aussi sa place dans les provisions romaines, notamment celui de Falerne. Certains vins sont très appréciés pour accompagner les repas. On conserve les vins dans le grenier, dans un local spécial: l'apothèque.

     

    Les Romain n'ont connu qu'assez tardivement les produits de la mer. Ils vont donc acheter leur provisions au marché: les huîtres sont les plus recherchées, les oursins ont eux aussi un grand succès. Ils fréquentent aussi le marché des poissons pour s''y procurer les surmulets de Taormine qui coûtent une fortune ainsi que les turbots et les murènes.

     

    Les Romains vont aussi à la chasse aux faisans, bécasses ou perdrix. On voit donc qu'à la fin de la République (2) et sous l'Empire (3), la gastronomie romaine s'épanouit.

     

     

     

    (1)Marcus Gravus Apicius est une figure de la haute société romaine. Il a écrit de nombreuse anecdotes gastronomiques .

     

    (2) La République prend fin en 27 av J.C lorsqu' Octave reçoit le titre d'Auguste

     

    (3)L'Empire débute donc en 27 av J.C et prend fin en 476 après J.C

     

     

    Par les Bibitors.

     


    1 commentaire
  •  

     

    Salade à l'hypotrimma - Apicius 38 – Hypotrimma

     

    Préparation : 5 min
    Ingrédients (pour 6 personnes) :

     

    • Assortiment de salade

    • 100 gr de fromage fermier non salé

    • 2 c. à café de miel

    • 1 dl de vinaigre

    • 1 c. à café de garum ( nuoc mâm)

    • 5 cl d'huile d'olive

    • 1 dl de vin blanc sec

    • 1 dl de defritum ( équivalent moderne du vin de Porto ou de Malaga)

    • 2 pincées de poivre

    • 1 c. à soupe de livèche sèche

    • 3 cuillerées à soupe de menthe sèche

    • 2 c. à soupe de pignons

    • 1 c. à soupe de raisins secs

    • 12 dattes.

     

    Préparation :

     

    1 - Piler la menthe et la livèche.

    2 - Dans un saladier écraser le fromage, incorporer le miel, ajouter le vinaigre, le garum, l'huile d'olive, le vin blanc et le defritum. Bien mélanger .

    3 - Ajouter la menthe, la livèche pilée et le poivre

    4 - Disposer la salade, assaisonner et garnir avec les pignons, raisins secs et dattes coupées en lamelles.

    5 - Servir bien frais.

     

    Marcus Gavius Apicius est un contemporéin de l'empereur Tibère.

     

     

    Le garum était une sauce pour les romains. Il s'agissait de chair ou de viscères de poisson, voire d'huitres, qui ont fermenté longtemps dans une forte quantité de sel, afin d'éviter de pourissement. Il entre dans la composition de nombreux plats, notamment a cause de son goût salé.

     

     

    La livèche équivaut au curie.

     

     

     

    Par les Bibitors.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires